Bpifrance, aux côtés de France Industrie, se mobilise en faveur du rapprochement de la tech et de l’industrie et annonce deux actions :  le lancement de la plateforme digitale « Tech in Fab » portée par Bpifrance et la signature d’un partenariat Bpifrance-France Industrie pour renforcer la collaboration entre grands groupes et start-up Deeptech.

Face de réindustrialisation, le rapprochement des écosystèmes industriel et de l’innovation constitue un enjeu crucial. Les « start-up à vocation industrielle », vivier d’innovation conséquent, représentent environ 9% du total des 15 000 entreprises de la French Tech, soit environ 1300 en 2020, parmi lesquelles, 500 start-up Deeptech, porteuses de technologies de rupture.

Pour accentuer la coopération entre ces jeunes pousses et les entreprises industrielles, Bpifrance lance deux actions : le lancement par Bpifrance de sa plateforme Tech in Fab, portail d’information et de mise en relation entre les start-up et les PME et ETI industrielles ; la signature d’un partenariat Bpifrance-France Industrie pour favoriser les ponts entre les grands groupes industriels et les start-up Deeptech.

Bpifrance souhaite rapprocher les PME et ETI industrielles françaises des acteurs du digital et de l’innovation, dans l’objectif de favoriser l’innovation des premiers et d’accélérer leur transition vers l’industrie du futur, tout en créant des opportunités commerciales pour les seconds. Pour ce faire, Bpifrance a mis en place la plateforme Tech in Fab qui concentre ces deux ambitions.

« Tech in Fab » propose notamment en accès libre des contenus à visée pédagogique et explicative sur l’innovation adaptés aux industriels, y compris les moins matures, un répertoire d’offreurs de solutions Tech classés par nature, ainsi que des illustrations de collaboration vertueuse. Les acteurs de la Tech pourront quant à eux actualiser les données qui les concernent et prendre connaissance des appels à projets publiés par les PME et ETI industrielles sur la plateforme.

Bpifrance et France Industrie ont également annoncé le 1er avril la signature d’un partenariat stratégique sur la Deeptech. Ce partenariat visera à faciliter une meilleure compréhension mutuelle et une collaboration opérationnelle entre start-up Deeptech, grands groupes et filières industrielles. L’ambition partagée par Bpifrance et France Industrie est de renforcer la compétitivité industrielle de la France à travers les innovations de pointe amenées par les start-up Deeptech, en particulier sur les marchés à fort enjeu sociétal et écologique.

Cette annonce s’inscrit dans la droite ligne du plan Deeptech lancé par Bpifrance en 2019, qui a déjà permis d’accompagner et financer plus de 600 start-up Deeptech, et dont les objectifs ont été récemment revus à la hausse pour passer à 2 milliards d’euros en investissement d’ici 2023 (au lieu de 1,3 milliard) et dont les financements augmenteront de +50% dès 2021.

Dans le cadre de ce partenariat, Bpifrance et France Industrie uniront leurs moyens et communautés pour :

  • Produire des outils d’aide à la collaboration tel qu’un Memorandum de collaboration entre start-up Deeptech et grands groupes, en partenariat avec l’INPI. Disponible dès le mois d’avril, ce document-outil vise à encadrer et guider les négociations entre les deux parties en vue de la contractualisation de leur partenariat.
  • Organiser des programmes et évènements à forte visibilité permettant de concrétiser ou de valoriser des coopérations opérationnelles (évènements par filière, actions de communication, sessions de rencontres professionnelles, contributions réciproques autour du Club Tech Factory et de la communauté Les Deeptech).
  • Initier des collaborations techniques permettant, via des task forces de startups et grandes entreprises, d’identifier et lever, en lien avec l’Etat, des freins l’écosystème Deeptech (dès le printemps 2021, création d’une task force sur la circulation des talents)

« Je salue le lancement de ces deux initiatives qui sont au cœur des priorités économiques du gouvernement : le renforcement de l’innovation dans l’industrie d’une part, le passage à l’échelle de start up engagés dans des innovations industrielles majeures d’autre part.  Avec le plan de relance nous finançons la modernisation de l’industrie avec les technologies numériques 4.0. La plateforme Tech in Fab va accélérer ce mouvement avec l’appui des écosystèmes français d’offreurs de solutions », a déclaré Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée, chargée de l’industrie.

En parallèle, France Industrie, organisation représentative de l’industrie, présente deux initiatives complémentaires : le lancement d’un Manifeste des grandes entreprises pour les start-up, rejoint par 26 industriels de premier plan qui s’engagent à renforcer leur soutien aux start-up, et la création d’un club « Tech Factory » qui réunit 18 CEO de start-up.

France Industrie est l’organisation professionnelle représentative de l’industrie en France. Elle rassemble 69 membres : 25 Fédérations sectorielles de l’industrie et les présidents de 44 grandes entreprises privées et publiques intervenant dans l’ensemble des secteurs industriels. France Industrie est également co-fondateur de la French Fab.