Sélectionner une page

Le marché des semiconducteurs de puissance devrait chuter de 6,9% en 2020

Le marché des semiconducteurs de puissance devrait chuter de 6,9% en 2020

Le marché mondial des semiconducteurs de puissance devrait enregistrer une baisse de 6,9% en 2020, la crise du coronavirus faisant chuter la demande pour les marchés clés des smartphones et de l’automobile, selon une étude d’Omdia, qui ampute ainsi de de 9,1 points de pourcentage sa prévision précédente.

Omdia prévoit désormais que le marché des semiconducteurs de puissance représentera 43,1 milliards de dollars en 2020, contre 46,3 milliards de dollars en 2019.

Le marché des semiconducteurs de puissance se compose de trois segments : les circuits intégrés de puissance, les discrets de puissance et modules de puissance.

Le marché des discrets et des modules de puissance devrait plonger de 10,6% cette année, selon Omdia. En mars, le cabinet d’études prévoyait encore une stabilité avec un marché en recul de seulement 0,1%. Quant au marché des circuits intégrés de puissance, il devrait céder 3,9% cette année, à 23,4 milliards de dollars, soit deux années de baisse de suite annulant ainsi la plupart des gains depuis 2016.

Le marché du sans fil représente le plus grand consommateur de circuits intégrés de puissance. Avant l’épidémie de coronavirus, Omdia prévoyait une augmentation de 3,4% des revenus du marché sans fil en raison de l’augmentation des ventes de smartphones. Cependant, alors que l’impact du coronavirus est devenu plus massif, Omdia a réduit ses prévisions et s’attend maintenant à une baisse de 9,6% des revenus du sans-fil. « Les interruptions de la chaîne d’approvisionnement, les fermetures de magasins, les pertes d’emplois et les retards potentiels de nouveaux modèles se sont conjugués pour abaisser le marché du sans fil », souligne Omdia. De plus, les fabricants de combinés mobiles proposent également davantage de produits de milieu de gamme qui ont un contenu plus faible de circuits intégrés de puissance.

Un autre segment durement touché est le marché de l’automobile, où les ventes de véhicules ont chuté en raison des concessions fermées et des arrêts de ligne de production de véhicules. Les ventes de véhicules devraient ainsi lourdement chuter en 2020. L’augmentation du contenu électronique dans certains systèmes automobiles, tels que l’assistance à la conduite (ADAS) et l’électrification des véhicules, modérera la baisse des revenus des circuits intégrés de puissance à seulement 6%, tempère le cabinet d’études.

Le segment de l’informatique et du stockage de données est un point fort du marché des circuits intégrés de puissance. La hausse du télétravail entraîne une augmentation de la demande pour les équipements de centre de données, les ordinateurs portables et les accessoires tels que les moniteurs externes et les caméras Web. Omdia prévoit une croissance de 2,6% en 2020 du marché des circuits intégrés de puissance pour le segment de l’informatique.

En examinant de plus près les perspectives du marché des discrets et des modules de puissance, Omdia souligne que les revenus des semiconducteurs de puissance discrets chuteront de 10,7% cette année, tandis que les modules de de puissance céderont 10,3%. Dans l’ensemble, le marché des discrets et des modules perdra 2,4 milliards de dollars de revenus par rapport à 2019.

Pour les seuls discrets de puissance, la baisse des revenus de 2020 devrait provenir principalement des transistors de puissance MOSFET standard. Les revenus des MOSFET devraient diminuer d’environ 1,4 milliard de dollars en 2020, en baisse de 16,5% d’une année sur l’autre, avant de remonter légèrement en 2021. Cependant, les ventes de MOSFET ne retrouveront leurs niveaux de 2018 qu’après 2024. Les revenus des transistors de puissance bipolaires devraient diminuer d’environ 170 millions de dollars en 2020, en baisse de 15%, et les revenus des transistors de puissance IGBT devraient chuter d’environ 110 millions de dollars en 2020, en baisse de 6,8%. Contrairement aux transistors de puissance discrets, les redresseurs et les thyristors limiteront leur déclin à moins de 1% en 2020, avance Omdia.

Chute du marché des modules IGBT

En regardant les modules de puissance en détail, la baisse des revenus de 2020 devrait provenir principalement des modules IGBT standards et des modules IGBT-IPM. Les revenus des modules IGBT standard devraient diminuer d’environ 300 millions de dollars en 2020, en baisse de 11,1% par rapport à 20189. Les revenus des modules IGBT-IPM devraient diminuer d’environ 270 millions de dollars en 2020, en baisse de 15,6%, et les revenus des modules MOSFET devraient diminuer d’environ 33 millions de dollars en 2020, en baisse de 11,9%. Contrairement aux semiconducteurs de puissance discrets, les modules de puissance ne devraient pas retrouver la croissance en 2021. Omdia prévoit que ce marché continuera de décliner, un phénomène qui se poursuivra en 2022 et 2023, avant de se rétablir en 2024.

Globalement, Omdia s’attend à une reprise robuste pour les semiconducteurs de puissance en 2021 sur la base d’une forte demande dans l’automobile, après deux ans de ventes de véhicules médiocres. Le cabinet d’études prévoit également que les consommateurs voudront dépenser à nouveau pour les téléviseurs, les appareils mobiles et d’autres biens de consommation une fois de retour au travail. Ce scénario de redressement dépend toutefois d’un assouplissement progressif des restrictions dans le monde d’ici le milieu de l’année, d’une réapparition gérable du virus à l’approche de l’hiver et d’un déploiement réussi d’un vaccin dans les 12 mois.

 

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

février 2024
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
26272829  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This