L’incendie qui s’est déclaré le 19 mars sur la ligne de production sur tranches de 300 mm de l’usine de Naka de Renesas risque d’aggraver l’approvisionnement restreint de microcontrôleurs pour l’automobile, affirme le cabinet d’études taïwanais TrendForce, qui ne prévoit pas un retour à la normale avant trois mois.

Renesas a déclaré que l’incendie a brûlé environ 5% de la superficie totale du premier étage. L’usine de Naka fabrique principalement des microcontrôleurs et des SoC pour les applications automobiles, industrielles et liées à l’IoT. Alors que Renesas vise officiellement à remettre l’usine à son plein fonctionnement dans un délai d’un mois (voir notre article), TrendForce s’attend à ce que la restauration de la salle blanche et l’installation de nouveaux systèmes d’équipement prennent beaucoup plus de temps.

La réparation de la ligne de production devra se dérouler méticuleusement afin d’éviter les problèmes liés à la fabrication lors de la production en série de puces automobiles par la suite. Trois mois, c’est l’estimation prudente de TrendForce pour que l’usine retrouve son niveau de capacité de production d’avant le sinistre, ce qui va réduire l’offre déjà restreinte de microcontrôleurs automobiles.
L’incident de Naka ne devrait pas entraîner de commandes supplémentaires de prestations de production pour d’autres fonderies, compte tenu du manque de capacité disponible chez les fondeurs. TrendForce indique que les technologies utilisées pour la fab 300 mm de Naka vont probablement du nœud 90 nm au nœud 40 nm. En ce qui concerne les lignes de production de Renesas pour les puces automobiles, TrendForce s’attend à ce que l’incendie nuise aux capacités de production de l’usine pour des produits tels que les circuits de gestion d’alimentation (PMIC) automobiles, certains microcontrôleurs automobiles V850 et les circuits SoC R-Car de première génération.

Certains fondeurs, en particulier TSMC, sont en mesure de prendre en charge une partie de la production de Renesas, puisque 2/3 de leurs technologies sont interopérables. Cependant, il est extrêmement difficile pour d’autres fondeurs d’allouer actuellement des capacités pour compenser le déficit de Renesas en raison de la pénurie de capacités dans l’industrie de la fonderie.

Le marché est trop tendu pour bénéficier aux concurrents de Renesas

Classé troisième fournisseur de semiconducteurs pour l’automobile en 2020, Renesas est également actuellement l’un des cinq plus grands fournisseurs de microcontrôleurs automobiles. Les autres fournisseurs de microcontrôleurs automobiles comprennent STMicroelectronics, Infineon, NXP, TI et Microchip. Bien que la plupart des microcontrôleurs automobiles de STMicroelectronics soient fabriqués en interne, TrendForce estime que l’incendie de Naka n’entraînera pas de commandes supplémentaires pour les concurrents de Renesas, y compris STMicroelectronics, étant donné que les semiconducteurs automobiles sont actuellement en pénurie extrême.