Sélectionner une page

Thales confirme des commandes supérieures aux facturations pour 2021

Thales confirme des commandes supérieures aux facturations pour 2021

Sur les neuf premiers mois de 2021, les prises de commandes de Thales s’élèvent à 10,66 milliards d’euros, en croissance organique de 28% par rapport aux 9 premiers mois de 2020, tandis que son chiffre d’affaires progresse de 6,2% à 11,22 milliards.

Ces montants s’entendent sans l’activité Transport : suite à l’entrée en négociations exclusives avec Hitachi Rail pour la cession de l’activité « Ground Transportation Systems », le secteur opérationnel Transport est en effet traité comme « activité en cours de cession ». Rappelons que Thales et Hitachi Rail ont annoncé le 4 août l’ouverture de négociations exclusives en vue de la cession de l’activité pour une valeur d’entreprise de 1,66 milliard d’euros (voit notre article). Thales souligne que l’ensemble des processus sociaux requis dans le cadre du projet de cession de l’activité Transport progresse comme prévu et devrait permettre la signature d’un accord définitif au premier trimestre 2022.

« Ce mouvement stratégique important va nous permettre de nous concentrer sur le développement de 3 grandes activités en croissance à long terme et dans lesquelles Thales dispose d’un leadership mondial : l’Aérospatial, la Défense & Sécurité et l’Identité & la Sécurité numériques », commente Patrice Caine, p-dg de Thales qui confirme également tous les objectifs financiers du groupe pour 2021.

Ainsi, sur la base d’un contexte sanitaire et économique ne connaissant pas de nouvelles perturbations majeures, et en l’absence d’une nouvelle détérioration des chaînes d’approvisionnement mondiales de semiconducteurs, Thales prévoit un ratio des prises des prises de commandes rapportées au chiffre d’affaires (book to bill) supérieur à 1, comme en 2019 et 2020 ; un chiffre d’affaires compris entre 15,8 et 16,3 milliards d’euros ; une marge d’EBIT comprise entre 9,8% et 10,3%.

Sur les neuf premiers mois de 2021, les prises de commandes de Thales s’élèvent à 10 656 M€, en croissance organique de 28% par rapport aux 9 premiers mois de 2020 (en hausse de 27% en variation totale).

Les prises de commandes du secteur Aérospatial s’établissent à 3676 M€ contre 2268 M€ sur les 9 premiers mois de 2020 (+63% à périmètre et taux de change constants). Cette forte évolution s’explique par les succès commerciaux de Thales Alenia Space, ainsi que par une reprise progressive des activités d’après-vente dans le domaine de l’aéronautique civile.

A 4826 M€ contre 3853 M€ sur les 9 premiers mois de 2020, les prises de commandes dans le secteur Défense & Sécurité sont en hausse de 24% à périmètre et taux de change constants. Cette performance s’explique par l’enregistrement de 5 contrats de plus de 100 M€ depuis le début de l’année et par une base de comparaison 2020 affectée par la crise sanitaire.

A 2105 M€, les prises de commandes du secteur Identité & Sécurité Numériques sont très proches du chiffre d’affaires, la majorité des activités de ce secteur opérant sur des cycles courts.

Le chiffre d’affaires sur les 9 premiers mois de l’année 2021 s’établit à 11 222 M€, contre 10 613 M€ sur les 9 premiers mois de l’année 2020, en hausse de 6,2% à périmètre et taux de change constants, malgré des activités d’aéronautique civile et de biométrie toujours marquées par les restrictions de déplacement. La baisse organique de 1,4% au 3e trimestre s’explique essentiellement par le rebond qu’a connu l’activité au cours de l’été 2020, à la sortie de la phase de confinement.

Dans le secteur Aérospatial, le chiffre d’affaires s’élève à 3108 M€, en croissance de 8,1% par rapport aux neuf premiers mois de 2020 à périmètre et taux de change constants. Le secteur bénéficie de la solide dynamique des activités spatiales depuis le début de l’année 2021, alors que l’aéronautique civil ne connaît à ce stade qu’un redressement progressif.

Le chiffre d’affaires du secteur Défense & Sécurité atteint 5 948 M€, en hausse de 7,9% par rapport aux neuf premiers mois de 2020 à périmètre et taux de change constants. Le ralentissement du troisième trimestre, en baisse organique de 5,3% par rapport au troisième trimestre 2020 s’explique essentiellement par le rebond qu’a connu l’activité au cours de l’été 2020, à la sortie de la phase de confinement. Les perspectives de ce secteur sont inchangées, bénéficiant notamment d’un carnet de commande record, en hausse de 13% sur un an.

A 2105 M€, le chiffre d’affaires du secteur Identité & Sécurité Numériques est en baisse de 1,3% à périmètre et taux de change constants. Cette baisse traduit l’impact de la crise sanitaire sur la demande de passeports, ainsi qu’une base de comparaison élevée dans les cartes de paiement EMV, qui avaient connu une forte dynamique au premier semestre 2020. Au 3e trimestre, le chiffre d’affaires est en légère croissance organique du fait d’un début de redressement des activités de biométrie et de la poursuite de la dynamique solide dans la cybersécurité. Le chiffre d’affaires du 3e trimestre a cependant été affecté par des décalages de livraison liés à la pénurie de semiconducteurs, souligne le groupe français.

Voir la présentation des résultats sur 9 mois

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juillet 2024
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This