Sélectionner une page

Lobbying US : 50 milliards d’aides au semiconducteur créeraient près de 200 000 emplois par an d’ici 2026

Lobbying US : 50 milliards d’aides au semiconducteur créeraient près de 200 000 emplois par an d’ici 2026

La SIA (Semiconductor Industry Association) ne lâche pas le morceau et publie opportunément une étude qui démontre les bienfaits sur l’emploi aux Etats-Unis que produirait les 50 milliards de dollars d’aides pour encourager la fabrication nationale de semiconducteurs, promis par les pouvoirs publics, mais qui se font toujours attendre.

L’industrie des semiconducteurs emploie actuellement 277 000 personnes aux États-Unis dans 49 États et soutient 1,6 million d’emplois supplémentaires dans le pays, selon une étude publiée par la SIA en partenariat avec Oxford Economics.

Le rapport, intitulé « Chipping In : The Positive Impact of the Semiconductor Industry on the American Workforce and How Federal Industry Incentives will Incredible Jobs Domestic », analyse les avantages économiques qui découleraient d’un solide investissement fédéral dans la production nationale de puces.

L’étude prévoit ainsi qu’un programme d’investissement fédéral de 50 milliards de dollars pour encourager la fabrication nationale de semiconducteurs créerait en moyenne 185 000 emplois temporaires américains par an et ajouterait 24,6 milliards de dollars par an à l’économie américaine à mesure que de nouvelles installations de fabrication de semiconducteurs seraient construites de 2021 à 2026.

En plus de stimuler la création d’emplois temporaires aux États-Unis grâce à la construction d’usines de 2021 à 2026, l’étude révèle également qu’un programme d’investissement fédéral de 50 milliards de dollars pour encourager la fabrication nationale de semiconducteurs ajouterait 280 000 emplois permanents à l’économie américaine au-delà de 2026, dont 42 000 emplois directs dans l’industrie des semiconducteurs.

Autres conclusions clés du rapport : l’impact total de l’industrie des semi-conducteurs sur l’économie américaine s’est élevé à 246,4 milliards de dollars en 2020. Les semiconducteurs sont un intrant essentiel pour plus de 300 secteurs économiques en aval, qui emploient au total plus de 26 millions de travailleurs américains. Selon la SIA, pour chaque travailleur américain directement employé par l’industrie des semiconducteurs, 5,7 emplois supplémentaires induits sont soutenus dans l’économie américaine. L’étude souligne la très grande productivité des travailleurs de l’industrie des semiconducteurs que reflètent leurs salaires annuels (170 000 dollars en moyenne en 2020).

La SIA souligne également le besoin urgent d’étendre la R&D, la conception et la fabrication de semiconducteurs aux États-Unis grâce à des investissements fédéraux solides, tels que ceux demandés dans la loi CHIPS for America (CHIPS), loi fédérale promulguée en janvier 2021 mais qui n’a pas encore été financée.

La part de la capacité mondiale de fabrication de semiconducteurs aux États-Unis est passée de 37% en 1990 à 12% aujourd’hui, selon un rapport de septembre 2020 de SIA et du Boston Consulting Group. Ce rapport a également révélé qu’avec un investissement fédéral de 50 milliards de dollars dans les incitations nationales à la fabrication de semiconducteurs, il y aurait 19 grandes usines de fabrication de semiconducteurs construites au cours de la prochaine décennie, soit 10 de plus que ce qui serait construit sans ces investissements gouvernementaux. Le président Biden a appelé à 50 milliards de dollars pour financer les dispositions de fabrication et de recherche de semiconducteurs dans le CHIPS for America Act.

« Les conclusions d’Oxford Economics rappellent l’énorme effet de levier des semiconducteurs sur l’économie américaine et la création d’emplois, ainsi que le besoin urgent de renforcer la recherche, la conception et la fabrication de puces nationales grâce à de solides investissements fédéraux. Nous sommes impatients de travailler avec les dirigeants du Congrès et de l’administration pour financer la loi CHIPS afin que davantage de semiconducteurs dont les États-Unis aient besoin soient conçus et produits sur le sol américain », a déclaré John Neuffer, président de la SIA.

Télécharger l’étude la SIA/Oxford Economics

Ce rapport s’inscrit dans les actions de lobbying de l’industrie américaine, au même titre que la formation à la mi-mai de la SIAC (Semiconductors in America Coalition) qui rassemble des fabricants de semiconducteurs et leurs fournisseurs ainsi que de grandes entreprises utilisatrices dans un groupe de pression. La mission de la SIAC est de faire progresser les politiques fédérales qui encouragent la fabrication et la recherche de semiconducteurs aux États-Unis afin de renforcer l’économie, la sécurité nationale et les infrastructures critiques des États-Unis. L’objectif principal de la SIAC est de garantir le financement du CHIPS for America Act.

Plus d’infos sur la SIAC

Outre les sociétés membres de la SIA, les membres de la SIAC comprennent Amazon Web Services, Apple, AT&T, Cisco Systems, General Electric, Google, Hewlett Packard Enterprise (HPE), Microsoft et Verizon. On notera également la présence du Français Soitec.

 

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This