Orange annonce le lancement de son réseau 5G dans 15 communes françaises à partir du 3 décembre 2020, dont Nice, Marseille, Le Mans, Angers et Clermont Ferrand. D’ici la fin de l’année, plus de 160 communes seront couvertes en 5G. Par ailleurs, Orange poursuit ses efforts en parallèle dans le déploiement de la 4G, avec un objectif de basculer 100% des sites Orange en 4G d’ici la fin de l’année 2020.

Une commune couverte est une commune dont le taux de couverture de la population en outdoor est supérieur ou égal à 80%.

Ce lancement 5G en 3,5 GHz apporte des débits jusqu’à 3 à 4 fois plus rapides que la 4G pour répondre à l’évolution des besoins des clients. Seules les fréquences 3,5GHz permettent une véritable expérience 5G, insiste l’opérateur pour qui la 5G, déployée sur des bandes de fréquence 3,5 GHz, permet un confort de navigation, une latence réduite et une vitesse de téléchargement quasi-instantanée, même en mobilité. Les débits max théorique en réception vont jusqu’à 2,1 Gbit/s en zones couvertes en 3,5 GHz ou 615 Mbit/s en zones couvertes par la bande 2100 MHz utilisée pour la 4G.

« Cette nouvelle technologie est une innovation de rupture qui permettra à tous nos clients, les particuliers comme les entreprises, de profiter d’une qualité de service inédite et de développer de nouveaux usages. Le déploiement se fera de manière progressive et dans un dialogue constructif avec l’ensemble des collectivités locales, en parallèle de nos efforts pour élargir la couverture du territoire français en 4G. En tant qu’opérateur responsable, Orange a à cœur d’offrir le meilleur à ses clients pour répondre à leurs besoins croissants en matière de connectivité, grâce à une technologie plus performante mais aussi plus efficace d’un point de vue énergétique », souligne Stéphane Richard, p-dg du groupe.

Un déploiement du réseau 5G progressif

Le 1er octobre dernier, Orange avait obtenu, lors des enchères, la plus grande part des blocs de fréquences en jeu, avec 90 MHz de spectre. Ce déploiement se concentre majoritairement sur ces nouvelles fréquences 3,5GHz et pourra être complété par l’utilisation de fréquences 2,1 GHz.

L’opérateur a choisi de couvrir dans un premier temps les zones déjà fortement sollicitées afin d’éviter tout risque de saturation. En effet, entre septembre 2019 et septembre 2020, les usages data sur le parc Orange et Sosh ont augmenté de 40% entrainant un risque de saturation des réseaux actuels d’ici 2022. C’est pourquoi l’utilisation de ces nouvelles fréquences 5G est une priorité pour Orange.

Dans son argumentaire pour vanter les bienfaits de la 5G contre ses détracteurs, l’opérateur souligne que la 5G est la 1ère norme mobile qui intègre dans son design l’optimisation de la consommation énergétique. La 5G permettrait une réduction potentielle de la consommation par gigaoctet des infrastructures de réseau d’un facteur 2 en 2020 et d’un facteur 10 en 2025 (voir 20 en 2030). Un élément-clé de cette plus grande efficacité est que les antennes s’activent uniquement à la demande, c’est-à-dire qu’elles ne transmettent que dans la direction des terminaux qui en ont besoin, et seulement au moment où ils en ont besoin. En réduisant la diffusion des signaux vers l’essentiel, le réseau 5G est plus efficace énergétiquement que la 4G : il permet d’absorber beaucoup plus de trafic de données tout en maitrisant la consommation énergétique, insiste l’opérateur.

La 5G favorise également l’avènement de l’IoT : elle ouvre la voie à une gestion plus intelligente et une optimisation des ressources dans le foyer, dans les villes, dans l’industrie et même dans la gestion agricole. Enfin, souligne l’opérateur, la norme 5G a intégré nativement des exigences de sécurité plus élevées que pour les générations précédentes, notamment sur le chiffrement des communications radio entre l’antenne et le cœur de réseaux.

Retrouvez la liste des listes des villes couvertes ICI

Orange est l’un des principaux opérateurs de télécommunication dans le monde, avec un chiffre d’affaires de 42 milliards d’euros en 2019 et 143 000 salariés au 30 septembre 2020, dont 83 000 en France. Le groupe servait 256 millions de clients au 30 septembre 2020, dont 212 millions de clients mobile, 21 millions de clients haut débit fixe. Orange est présent dans 26 pays.