Le marché mondial des smartphones devrait reculer de 9,5% en 2020, à 1,2 milliard d’unités, selon IDC. Alors que le deuxième trimestre de 2020 s’est soldé par des chiffres légèrement meilleurs que prévu, les livraisons de smartphones ont malgré tout chuté de 17% en variation annuelle avec des signes visibles de préoccupations économiques, souligne le cabinet d’études.

Avant la pandémie, IDC s’attendait à ce que les ventes totales de smartphones retrouvent la croissance en 2020. Cela ne se produira évidemment pas.

« Bien que nous prévoyions une croissance de 9% des livraisons de smartphones en 2021, cela est uniquement dû à la forte baisse de 2020. La véritable reprise ne se produira pas avant 2022 lorsque les volumes de smartphones reviendront aux niveaux pré-Covid », avance le cabinet d’études.

IDC s’attend ainsi à ce que le marché des smartphones parvienne à une reprise complète d’ici 2022, et atteigne une croissance annuelle moyenne de 1,7% au cours des cinq prochaines années. Une prévision qui s’appuie sur l’hypothèse que les smartphones continueront d’être la plateforme informatique de choix pour la plupart des pays du monde.

« La 5G reste une priorité pour tous les fabricants de smartphones malgré les défis liés à la pandémie de Covid-19 et le manque de demande des consommateurs », souligne Ryan Reith, en charge du secteur des téléphones mobiles chez IDC.

Si les fabricants mettent l’accent sur la 5G, IDC reconnaît que la demande des consommateurs pour la 5G est très faible. Cette poussée de la 5G axée sur l’offre, associée à un climat économique médiocre, ne fera qu’accélérer la baisse des prix de vente moyens des smartphones 5G en 2020 et au-delà. Au cours du dernier trimestre, 43% des terminaux 5G commercialisés sur le marché chinois l’ont été à un prix inférieur à 400 dollars. IDC s’attend à ce que le prix moyen des smartphones 5G au niveau mondial atteigne 495 dollars d’ici 2023, ce qui devrait éliminer la plupart des problèmes de prix exprimés par les consommateurs dans les récentes enquêtes IDC. En conséquence, IDC s’attend à ce que les smartphones 5G capturent 50% du marché mondial d’ici 2023. Pour cette année, la Chine devrait concentrer 67,7% des ventes mondiales de smartphones 5G, devant les Etats-Unis (12,2%) et l’Europe de l’Ouest (7,5%).

D’autres éléments, au-delà de la 5G, joueront un rôle dans la reprise du marché, notamment l’opportunité que constituent les marchés en développement. On continue de s’orienter vers les appareils 4G bas et milieu de gamme dans les régions en développement, qui représentent plus de 80% des volumes de smartphones dans ces régions, selon IDC.