Après avoir cédé ses activités d’éclairage à LED en 2019, l’Américain Cree annonce aujourd’hui son intention de vendre ses activités LED à son compatriote Smart Global Holdings (SGH) pour 300 millions de dollars. Cree se recentre ainsi sur le carbure de silicium, domaine de prédilection de sa filiale Wolfspeed.

Pour le cabinet d’études taïwanais TrendForce, ce retrait traduit la montée en puissance rapide des fabricants chinois de LED ces dernières années, qui bénéficient de capacités de production supérieures et de mesures d’optimisation des coûts. Ces fabricants chinois continuent de capturer des parts de marché au détriment des principaux fournisseurs historiques de LED, tels que Nichia, Osram OS, Lumileds et Cree. En outre, étant donné le mauvais état de l’économie mondiale au cours des deux dernières années, les entreprises qui étaient auparavant dominantes dans l’industrie des LED doivent maintenant faire face à la difficile réalité de vendre leurs activités commerciales à d’autres entreprises, souligne TrendForce.

Le cabinet d’études rappelle cruellement qu’au cours de la période 2013-2014, les activités LED et d’éclairage à LED de Cree ont généré plus de 1 milliard de dollars de revenus annuels. À l’époque, l’activité LED de Cree se classait au deuxième rang derrière celle du Japonais Nichia. Aujourd’hui, sous les coups de boutoir de la concurrence des entreprises chinoises et du ralentissement progressif de la croissance du marché de l’éclairage à LED ces dernières années, le chiffre d’affaires annuel de Cree dans les LED a atteint à peine 480 millions de dollars en 2019, et l’Américain est tombé au huitième rang mondial (voir illustration).

TrendForce souligne que le prix de vente des activités LED de Cree, de seulement 300 millions de dollars, est bien inférieur à celui des transactions similaires de Lumileds (2 milliards de dollars en 2016) et d’Osram dont l’Autrichien AMS a pris le contrôle pour une valeur d’entreprise de 4,6 milliards d’euros en 2019. Pour TrendForce, ce prix très bas est principalement dû à la myriade de restrictions et de contrôles à l’exportation par le gouvernement américain visant spécifiquement les ventes d’entreprises technologiques. Outre le rôle de Cree en tant que fournisseur de produits d’éclairage LED, la filiale WolfSpeed ​​de la société propose une gamme de composants clés en SiC (carbure de silicium), une technologie sensible pour les industries de l’aérospatiale et de la défense aux États-Unis. Or, le principal avantage des technologies LED de Cree vient du fait que ses substrats SiC augmentent massivement les performances globales de ses produits LED. Puisqu’il est difficile de séparer les brevets / technologies liés aux LED de Cree de ses technologies SiC, les acheteurs potentiels de l’entreprise de Cree sont donc limités aux parties basées aux États-Unis, ce qui impose une limite au prix de vente final, explique TrendForce.

Rappelons que les Etats-Unis avaient mis le veto quand Infineon a voulu racheter Wolfspeed à Cree pour 850 millions de dollars en 2017.

Aujourd’hui, Wolfspeed est au cœur de la stratégie de Cree qui ambitionne de devenir un acteur majeur des technologies carbure de silicium et nitrure de gallium, aussi bien au niveau de la fourniture de semiconducteurs que de matériaux pour la réalisation de ces composants. Cree vise ainsi une opportunité de marché de 1 milliard de dollars dans les matériaux SiC et de 10 milliards de dollars dans les semiconducteurs SiC et GaN, une fois qu’il aura tourné page des LED. L’Américain vise un chiffre d’affaires de 1,5 milliard de dollars à l’horizon 2024 dans ce nouveau périmètre.

« Nous sommes heureux d’annoncer la vente de notre activité produits LED à Smart, ce qui représente une autre étape clé dans notre parcours de transformation pour devenir un pure-player mondial des semiconducteurs. Cette transaction nous positionne de manière unique pour diriger la transition de l’industrie du silicium au carbure de silicium et renforce notre position financière, ce qui soutiendra des investissements continus pour capitaliser sur des opportunités de croissance sur plusieurs décennies dans les applications du véhicule électrique, de la 5G et industrielles », a déclaré Gregg Lowe, CEO de Cree.

Voir la présentation de la stratégie de Cree