On attend la confirmation de l’annonce du rachat de Xilinx par AMD, mais c’est finalement aujourd’hui la décision d’Intel de céder la quasi-totalité de ses activités dans les mémoires Flash au fabricant de Drams coréen SK Hynix qui tient le devant de la scène.

Dans le détail, SK Hynix va débourser 9 milliards de dollars pour acquérir l’activité mémoires flash NAND et stockage d’Intel, qui comprend l’activité disques SSD, les composants mémoires flash NAND et l’usine de Dalian en Chine d’Intel qui produit ces semiconducteurs sur tranches de 300 mm. Intel conserve pour sa part l’activité de mémoires Optane, ainsi que la technologie de mémoires avancées 3D-XPoint.

Au cours des six premiers mois clos le 27 juin 2020, les activités NAND ont représenté environ 2,8 milliards de dollars du chiffre d’affaires du groupe de solutions de mémoire non volatile (NSG) d’Intel et ont contribué pour environ 600 millions de dollars au bénéfice d’exploitation de la division NSG.

Selon le cabinet d’études taïwanais TrendForce, la fusion entre les activités d’Intel et de SK Hynix dans les flash NAND va permettre au Coréen de bénéficier des technologies complémentaires, notamment sur le marché du SSD d’entreprise. En termes de capacité de production, toutes les fabrications de flash NAND actuelles de SK Hynix sont situées en Corée du Sud, tandis qu’Intel produit ses mémoires à Dalian, en Chine.

Selon les données compilées par TrendForce, SK Hynix et Intel occupaient 11,7% et 11,5% de parts de marché, en termes de chiffre d’affaires, sur le marché des mémoires flash NAND au 2e trimestre, plaçant les deux sociétés respectivement au quatrième et sixième rang mondial. Une fois l’acquisition bouclée, SK Hynix devrait ainsi obtenir plus de 20% des parts de marché, dépassant Kioxia (anciennement Toshiba Memory) pour se hisser au 2e rang juste derrière le leader du marché Samsung.

SK Hynix est davantage positionné sur le marché mobile, qui a représenté plus de 60% de son chiffre d’affaires dans les Flash NAND en 2019. Intel est de son côté très performant sur le marché des disques SSD d’entreprise. Non seulement Intel est à égalité avec Samsung en matière de SSD d’entreprise, mais il a également capturé plus de 50% du marché chinois, avance TrendForce pour qui le SSD d’entreprise offre la rentabilité la plus élevée parmi toute la gamme de produits flash NAND de l’entreprise.

L’acquisition de la capacité Flash NAND 3D d’Intel augmentera ainsi considérablement la compétitivité de SK Hynix sur le marché des SSD d’entreprise. À l’avenir, il reste à voir comment les deux sociétés optimiseront leurs portefeuilles de produits après l’acquisition afin de maximiser leurs profits.

Le rachat de l’activité mémoires flash devrait s’effectuer en deux temps : tout d’abord, pout 7 milliards de dollars, SK Hynix va acquérir auprès d’Intel l’activité SSD NAND (y compris la propriété intellectuelle et les effectifs associés aux SSD NAND), ainsi que l’usine de Dalian. Ensuite, SK Hynix acquerra les actifs restants, y compris la propriété intellectuelle liée à la fabrication et à la conception de puces flash NAND, les employés de R&D et la main-d’œuvre de l’usine de Dalian, lors d’une clôture finale prévue pour mars 2025 avec le paiement restant de 2 milliards de dollars.

SK Hynix devra encore obtenir l’autorisation des gouvernements en Chine, aux États-Unis et en Corée du Sud pour boucler l’opération.

Intel a l’intention d’investir le produit de la transaction pour faire progresser ses priorités de croissance à long terme, notamment dans l’intelligence artificielle, le réseau 5G, l’edge computing pour une périphérie intelligente et autonome.