Mesurées en euros, les ventes annuelles de semiconducteurs en Europe se sont élevées à 32,85 milliards d’euros en 2020, en baisse de 7,6% par rapport à 2019, selon le bilan annuel du WSTS relayé par l’ESIA. Exprimé en dollars, le marché européen du semiconducteur a reculé de 5,9% l’an passé, les variations monétaires ayant ainsi compté pour 1,7%.

Rappelons que le marché mondial des semiconducteurs a représenté 439 milliards de dollars en 2020, soit une hausse de 6,5% par rapport à 2019. Seule l’Europe affiche un marché en recul en 2020. Sur une base régionale, les ventes annuelles sur le marché américain se sont démarquées, augmentant de 19,6% en 2020. La Chine est restée le plus grand marché individuel de semiconducteurs, avec des ventes totalisant 151,7 milliards de dollars en 2020, soit une augmentation de 5,0%. Les ventes annuelles ont également augmenté en 2020 en Asie-Pacifique /reste du monde (+5,2%) et au Japon (+1,1%).

En décembre, les ventes de semiconducteurs en Europe ont représenté 2827 millions d’euros, en baisse de 2,4% par rapport à décembre 2019 et en recul de 0,9% par rapport à novembre 2020. L’ESIA souligne, malgré tout, la bonne tenue des ventes en Europe de composants MOS micro, de circuits logiques, de capteurs/actionneurs et de mémoires, ainsi que des circuits à application spécifique.