Insolente santé pour les fondeurs taïwanais TSMC et UMC qui se jouent de l’impact du coronavirus avec des chiffres d’affaires trimestriels respectivement en hausse de 42% et 29,72% par rapport à leurs ventes du 1er trimestre 2019. Mais cela peut-il durer ?

Premier fondeur mondial, le Taïwanais TSMC affiche ainsi pour le mois de mars 2020 un chiffre d’affaires de 113,52 milliards de dollars taïwanais (3771 M$), en hausse de 21,5% par rapport à février 2020 et de 42,4% par rapport à mars 2019. Pour l’ensemble du premier trimestre 2020, TSMC affiche une progression spectaculaire de ses ventes de 42%, à 310,60 milliards de dollars taïwanais (10,32 milliards de dollars) par rapport aux trois premiers mois de 2019.

Son compatriote UMC n’est pas en reste et publie pour le mois de mars un chiffre d’affaires de 14,57 milliards de dollars taïwanais (484 M$), en hausse de 41,11% par rapport à mars 2019, et en hausse de 7,09% par rapport à février 2020. Pour le premier trimestre, UMC affiche ainsi une hausse de ses ventes de 29,72%, à 42,27 milliards de dollars taïwanais (1,4 milliard de dollars) par rapport au 1er trimestre 2019.