SiPearl, start-up française créée pour concevoir un microprocesseur à forte puissance de calcul et basse consommation destiné au supercalculateur exascale européen, a rejoint le consortium CXL, dont les membres fondateurs sont les leaders mondiaux Alibaba, Cisco, Dell EMC, Facebook, Google, Hewlett Packard Enterprise, Huawei, Intel et Microsoft.

Ensemble, ils développent les spécifications techniques de la technologie CXL qui sera le futur protocole haute performance ouvert d’interconnexion entre les microprocesseurs, leurs périphériques (processeurs graphiques, accélérateurs…) et les machines distantes.

Utilisant l’interface physique et électrique de PCI Express 5.0, CXL permettra un meilleur partage des ressources entre l’espace mémoire du processeur et la mémoire des périphériques qui lui sont connectés afin d’offrir des performances plus élevées, un espace mémoire unifié, une pile logicielle moins complexe et un coût système plus faible tout en étant compatible avec les normes existantes.

« Notre adhésion au consortium CXL va dans le sens de l’excellence au profit de nos futurs clients, les grands donneurs d’ordres du calcul haute performance, notamment, en leur offrant une plateforme ouverte vers les grands standards à venir de leur industrie », explique Philippe Notton, président-fondateur de SiPearl.

« Nous soutenons SiPearl dans son adhésion au consortium CXL et dans sa stratégie de se positionner sur les technologies à hautes performances les plus ouvertes. L’intégration étroite de ses microprocesseurs avec les meilleurs accélérateurs à venir du marché sera, pour les supercalculateurs de classe exascale et au-delà, une innovation majeure car elle offrira plus de simplicité et de performance tout en restant ouverte et interopérable », ajoute Jacques-Charles Lafoucrière, chef de projet informatique au CEA DAM.

« Nous sommes ravis que SiPearl rejoigne les autres leaders de l’industrie au sein du consortium CXL. Nous attendons avec impatience que SiPearl contribue avec nous à accélérer l’adoption de la norme CXL et la croissance de son écosystème », conclut Jim Pappas, président du consortium CXL.