Sélectionner une page

Les temps forts de la semaine du 23 octobre 2023

Les temps forts de la semaine du 23 octobre 2023

Parmi les informations que nous avons portées à votre attention cette semaine, nous retiendrons tout d’abord le lancement par Ardian, spécialiste français de l’investissement privé, de la première plateforme d’investissement privée européenne dans le domaine des semiconducteurs, qui interviendra à tous les niveaux de la chaîne de valeur de cette industrie. Et pour asseoir sa crédibilité, Ardian Semiconductor s’appuie sur un pôle d’experts et d’anciens hauts dirigeants du semiconducteur.

 

Du côté des équipementiers, la semaine a été marquée par la signature par Airbus Defence and Space de deux contrats d’une valeur de 1,2 milliard d’euros avec la DGA (Direction générale de l’armement) et la DMAé (Direction de la maintenance aéronautique) à propos des avions ravitailleurs multirôles (MRTT). Les deux contrats concernent l’amélioration des capacités et le soutien en service de la flotte française des A330 MRTT, ces avions multirôles de ravitaillement en vol et de transport.

Et dans l’automobile, c’est l’annonce par Mitsubishi Motors d’un investissement dans Ampere, la société de Renault dédiée aux véhicules électriques, qui a retenu notre attention. D’un montant maximum de 200 M€, cet investissement intervient quelques mois après celui de Nissan, à hauteur de 600 M€, dans Ampere dont le lancement officiel est prévu le mois prochain et l’introduction en bourse programmée en 2024.

Toujours dans le véhicule électrique, on notera également que Stellantis et Orano vont combiner leurs efforts pour s’atteler au recyclage des batteries de véhicules électriques, via la création d’une société commune dédiée au recyclage des batteries des véhicules électriques hors d’usage et des déchets de production issus des gigafactories.

En ce qui concerne les fabricants de composants, la semaine a notamment été marquée par la décision de Renesas de chambouler son organisation afin de mieux soutenir sa croissance. Prévue pour entrer en vigueur dès le 1er janvier 2024, la réorganisation du groupe japonais s’articulera autour de quatre groupes de produits centrés sur l’analogique et la connectivité, le traitement embarqué, le calcul haute performance, et la puissance.

Pour Infineon Technologies, l’actualité a été double avec, d’un côté, la finalisation de l’acquisition du Canadien GaN Systems, un rachat d’un montant de 830 millions de dollars qui permet au groupe allemand – du moins, c’est son ambition – de se positionner en tant que leader du nitrure de gallium, et, de l’autre, l’ouverture d’un laboratoire dédié à l’électronique quantique et à l’IA appliquée à l’électronique de puissance.

Du côté de la sous-traitance, on retiendra que le Français Altrics investit de nouveau dans Atems, son usine tunisienne inaugurée il y a un an. Fort du succès de la première année d’exploitation d’Atems, la filiale d’Alliance Electronics va notamment y augmenter ses capacités de fabrication avec l’arrivée d’une cinquième ligne de production CMS de nouvelle génération.

Autre Français à l’honneur cette semaine, Emitech qui a inauguré un nouveau centre d’essais sur son site de Bourgoin-Jallieu (38). Nommé BJ “zéro”, pour zéro émission de gaz à effet de serre, il s’agit d’un laboratoire qui teste les batteries, mais aussi les piles à combustible (hydrogène), avant leur commercialisation dans les véhicules électriques et à hydrogène.

Mais tout n’est pas rose pour tout le monde puisque Pixium Vision, société parisienne de bioélectronique développant des systèmes de vision sous forme d’implants oculaires électroniques permettant aux patients ayant perdu la vue de vivre de façon plus autonome, a été placée en redressement judiciaire cette semaine et part en quête d’un repreneur.

Il est également question d’un Français, en l’occurrence de Prophesee, quand il s’agit de sélectionner les innovations technologiques qui ont marqué la semaine. Le spécialiste des capteurs de vision basés sur les évènements vient de dévoiler la cinquième génération de ses capteurs Event-based Metavision, qui se caractérisent notamment par leur format de matrice particulièrement compact (seulement 3 x 4 mm) et leur consommation ultra faible.

Autre fait marquant, le lancement par Canon d’un équipement de production de semiconducteurs avancés qui pourrait constituer une alternative intéressante aux machines de photolithographie aux UV extrêmes (EUV). Reposant sur le principe de lithographie par nano-impression (NIL), la machine du Japonais est annoncée comme plus économique et plus respectueuse de l’environnement que la photolithographie EUV pour la production de semiconducteurs à partir de nœuds de 5 nm et moins.

 

Vendredi 27 octobre :

 

Jeudi 26 octobre :

 

Mercredi 25 octobre :

 

Mardi 24 octobre :

 

Lundi 23 octobre :

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juillet 2024
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This