Alstom fournira six trains à pile à combustible à hydrogène, avec une option pour huit autres, à FNM (Ferrovie Nord Milano), le principal groupe de transport et de mobilité de la région italienne de Lombardie, pour un montant total d’environ 160 millions d’euros. La première livraison du train est prévue dans les 36 mois suivant la date de la commande.

Les nouveaux trains à hydrogène seront basés sur la plate-forme ferroviaire régionale Coradia Stream d’Alstom, qui est dédiée au marché européen et qui est déjà produite pour l’Italie par les principaux sites italiens d’Alstom. Le Coradia Stream à hydrogène pour FNM, sera équipée de la même technologie de propulsion par pile à combustible que celle qui a été introduite dans le monde par le Coradia iLint. La version à hydrogène égalera les performances opérationnelles des trains diesel, y compris leur autonomie.

« Nous sommes immensément fiers d’introduire la technologie des trains à hydrogène en Italie, et nous reconnaissons la confiance que nous accorde notre client italien. Cette évolution confirme le rôle d’Alstom dans la définition de l’avenir de la mobilité », déclare Gian Luca Erbacci, vice-président senior d’Alstom Europe. 

Le Coradia iLint est le premier train de passagers au monde alimenté par une pile à combustible à hydrogène, qui produit de l’énergie électrique pour la traction. Ce train sans émission émet un faible niveau de bruit, les gaz d’échappement n’étant que de la vapeur et de l’eau condensée. L’iLint se distingue par la combinaison de différents éléments innovants : conversion d’énergie propre, stockage flexible de l’énergie dans des batteries et gestion intelligente de la puissance de traction et de l’énergie disponible. Spécialement conçue pour l’exploitation sur des lignes non électrifiées, elle permet une exploitation propre et durable des trains tout en assurant des niveaux de performance élevés.

Les trains Coradia Stream pour FNM sont fabriqués par Alstom en Italie. Le développement du projet, la plupart des fabrications et la certification sont effectués sur le site d’Alstom à Savigliano. Les systèmes de signalisation embarqués sont livrés par le site de Bologne.

Quatre sites français contribueront à la conception et la fabrication : Tarbes pour les chaines de traction hydrogène, Ornans pour les moteurs, Villeurbanne pour les systèmes électroniques embarqués et Saint-Ouen pour la conception des trains.