En cette troisième semaine de confinement, la riposte s’organise chez les industriels pour endiguer les ravages du coronavirus. Ainsi, Air Liquide, PSA, Schneider Electric et Valeo associent leurs compétences pour produire 10 000 respirateurs en 50 jours. Ce défi industriel fera également appel à la contribution exceptionnelle de 100 entreprises partenaires pour assurer la fourniture des 300 composants essentiels à la fabrication de ces équipements médicaux. Le gouvernement reconnait officiellement la filière électronique, mobilisée face au Covid-19 comme essentielle au fonctionnement économique du pays. Chez les sous-traitants, le taux d’activité est déjà remonté aux alentours de 50%, nous confiait cette semaine le SNESE.

Pour sa part, l’industrie mondiale des semiconducteurs, via 10 organisations professionnelles internationales, dont l’ESIA en Europe, appelle à instaurer une continuité des opérations pendant la pandémie. En France, le comité de crise sur les délais de paiement dénombre l’équivalent de 3 mois de signalements en 2 semaines, tous secteurs confondus, tandis que le salon de défense Eurosatory 2020 est annulé. A l’international, la constellation de satellites Oneweb mord la poussière faute de trouver des financements nécessaires à la poursuite de son déploiement.

Côté bilan 2019, ST et Infineon ont gagné des places dans le Top10 semiconducteurs en ayant mieux résisté que d’autres. Les Européens ne pèseraient que 2,3% des 351 milliards de dollars des revenus des 50 premiers sous-traitants mondiaux. Le marché européen de la CAO a bondi de 31% au 4e trimestre 2019. 100 unités de production de semiconducteurs ont été fermées ou réaffectées depuis 2009. Enfin, 10 millions d’appareils IoT pourraient être connectés par satellite d’ici 2025.

La décision de Samsung Display de tourner la page en laissant aux Chinois la production de LCD conventionnels pour se redéployer sur les écrans à points quantiques, a dominé l’actualité internationale. Dans les composants optiques, NEC cède Showa Optronics à Kyocera. Leur compatriote Yokogawa acquiert une start-up danoise spécialiste de l’IA pour l’analyse d’image. Le distributeur TTI lance à Munich une ligne d’assemblage de connecteurs personnalisables de Souriau. Analog Devices privilégie les technologies médicales durant la pandémie. En Suisse, u-blox rachète Thingstream, un spécialiste de la communication IoT en tant que service.

Des chercheurs de l’EPFL (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne) décrivent dans la revue Nature un nanodispositif dix fois plus rapide que les plus performants des transistors, capable de générer des ondes térahertz à forte puissance.

Enfin terminons sur une notre plus personnelle, pas de poisson d’avril, mais un record d’audience pour VIPress.net depuis trois mois. Merci à tous.

Jeudi 2 avril

Mercredi 1er avril

Mardi 31 mars

Lundi 30 mars