Cette semaine aura été marquée par les prises de parole des deux champions du monde taïwanais. D’un côté, Foxconn, premier sous-traitant mondial, admet qu’il est à son tour pénalisé par la pénurie de semiconducteurs qui devrait amputer de 10% ses capacités de répondre en temps et en heure à la demande. De l’autre, TSMC, premier fondeur mondial, fait la leçon aux Occidentaux, leur faisant comprendre que la pénurie n’est pas un problème de capacité de production, mais bien un dérèglement de la chaîne logistique sous le coup de la guerre commerciale USA-Chine et des changements de la demande dictés par la crise sanitaire. Et d’annoncer 100 milliards de dollars d’investissement d’ici 2023 pour s’adapter à cette « augmentation structurelle et fondamentale de la demande ».

Pendant ce temps, dans l’Hexagone, le plan France Relance satisfait les industriels. La start-up de Limoges Airmems va bénéficier d’une subvention de 2 M€ pour industrialiser ses micro-commutateurs de type mems. Proto-Electronics, l’un des sept premiers lauréats de l’appel à projets France Relance pour le soutien à l’investissement dans les secteurs stratégiques, salue la réactivité de l’Etat pour mettre à disposition les sommes promises. Le gouvernement ajoute par ailleurs 20 millions d’euros pour accélérer la stratégie nationale de cybersécurité dans le cadre de France Relance. Toujours en France, Egide investit 1,7 M€ pour moderniser son outil de production, tandis que Marielle Garcia et Bertrand Quero prennent le relais de Bruno Ponchon chez le spécialiste des pointes de test Cotelec. Le Leti coordonne un projet de micro-écrans couleurs à base de GaN. Chez les ténors, Alstom remporte un contrat de 1,4 milliard d’euros en Espagne, tandis que Thales et Mitsubishi unissent leurs forces pour développer une technologie sonar franco-japonaise permettant de déminer les mers.

Côté conjoncture, Renesas admet que le retour à la normale de son usine de Naka prendra au moins trois mois. Les dix premières entreprises fabless mondiales ont enregistré une croissance phénoménale de 26,4% pour en 2020.

Le marché de l’optoélectronique, des capteurs et des discrets devrait croître de 13% en 2021. Outre-Rhin, le marché des circuits imprimés poursuit son redressement. Le nombre d’app   areils Bluetooth devrait passer de 4 à 6,4 milliards d’unités entre 2020 et 2025.

A l’international, avec Armv9, Arm introduit sa première nouvelle architecture depuis 10 ans.  Le Coréen Magnachip est racheté par un fonds chinois pour 1,4 milliard de dollars pour amplifier sa stratégie, mais déclare conserver ses dirigeants. 

Jeudi 1er avril :

Mercredi 31 mars :

Mardi 30 mars :

Lundi 29 mars :