Pour cette rentrée, nous vous proposerons un résumé des principales actualités de l’été classées par thème. Une façon studieuse de s’installer en douceur dans la reprise.

Complétant les articles de la semaine dernière, nous vous proposons ce lundi un tour d’horizon de la conjoncture qui montre que le marché mondial des semiconducteurs aura finalement jusqu’ici bien résisté à la crise du Covid-19, sauf en Europe où les ventes en juin auront décroché de 17,1% par rapport à juin 2019. Même constat pour le marché européen de la distribution de semiconducteurs qui a cédé 20,7% au 2e trimestre (- 21,4% en France). Pendant ce temps, les investissements mondiaux en équipements pour SC et la consommation de tranches de silicium continuent de croître, tandis que le marché de la CAO a, pour sa part, bien débuté l’année.

L’annonce du rachat de Maxim par Analog Devices pour 21 milliards de dollars aura dominé le théâtre des fusions-acquisitions estivales. A côté, les autres rachats de l’été n’auront pas le même impact sur l’industrie électronique : STMicroelectronics renforce la connectivité sans fil de ses microcontrôleurs via deux acquisitions ; Synaptics accélère sa diversification dans l’IoT avec le rachat de DisplayLink ; Nexans cède le fabricant de câbles Berk-Tek à Leviton ; le Chinois Goodix rachète l’Allemand Dream Chip Technologies ou encore Sierra Wireless cède ses modules pour l’automobile à Fibocom Wireless pour 165 M$.

En France, c’est l’annonce par le gouvernement du lancement d’un appel à projets de soutien à la résilience de l’industrie doté de 100 millions d’euros en 2020 qui a retenu notre attention. Cet appel à projets doit permettre à l’Etat de soutenir les meilleurs projets d’implantation de production sur le territoire français dans des filières industrielles jugées critiques, dont fait fort justement partie l’électronique.

Enfin, retenons de l’actualité estivale, les diverses annonces sur le front des méga-projets de production de batteries pour les véhicules en Europe. Epaulé par Schneider Electric, le Frnaçais Verkor compte investir 1,6 milliard d’euros dans la production de batteries en France. De son côté, le Suédois Northvolt, l’un des plus en pointe dans ce domaine, a annoncé le 29 juillet la signature d’une ligne de crédit de 1,6 milliard de dollars, tandis que Britishvolt compte investir 1,2 milliard de livres dans un projet de construction au Pays de Galles d’une usine dotée d’une capacité de production allant jusqu’à 35 GWh.

Nous reprenons à partir de demain le rythme de l’actualité quotidienne.

Bonne lecture et bonne reprise

Frédéric Fassot

Quatre chapitres vous sont proposés pour classer les évènements de l’été avec des focus particuliers sur la France, les fusions-acquisitions, la conjoncture et les informations à caractère stratégique.

France

Fusions-acquisitions

Conjoncture

Stratégies – Politique industrielle